Uncategorized

COMMUNIQUE DE PRESSE N°015/2022 – PROCES EN APPEL SUR L’ASSASINAT DE FLORIBERT CHEBEYA BAHIZIRE ET FIDELE BAZANA EDADI : LA VSV PARTIELLEMENT SATISFAITE MAIS PREND ACTE DU VERDICT PRONONCE PAR LA HAUTE COUR MILITAIRE

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) est partiellement satisfaite mais prend acte du verdict prononcé par la Haute Cour Militaire dans le procès en appel de trois (3) prévenus sur l’assassinat de Floribert  CHEBEYA BAHIZIRE et Fidèle BAZANA EDADI, ce mercredi 11 mai 2022 dans la salle d’audience du nouveau Palais de la Justice. Il s’agit des prévenus Christian NGOY KENGA KENGA, Jacques MUGABO et Paul MWILAMBWE. Les deux premiers ont été respectivement condamnés à la peine de mort et à 12 ans de Servitude Pénale Principale (SPP) émaillés de leur destitution de la Police Nationale Congolaise (PNC). Le major Paul MWILAMBWE quant à lui a été acquitté et la VSV espère que sa sécurité sera toujours assurée.  Toutefois, la VSV s’étonne que malgré sa destitution et la peine dérisoire de 12 ans de SPP lui infligée, Jacques MUGABO soit retourné avec ses galons. De même, la VSV qui est contre la peine de mort espère que Christian NGOY KENGA KENGA passera tout le reste de sa vie en prison.  

Cependant, d’une manière globale, la VSV reste dans sa soif de voir comparaître comme prévenu le Général John NUMBI BANZA TAMBO, en sa qualité de suspect n°1 dans cet assassinat. De même, toutes les personnalités citées lors de différentes dépositions à ce procès en appel doivent être transformées en prévenus dans le cadre d’un nouveau procès afin que justice soit réellement rendue à Floribert CHEBEYA BAHIZIRE et Fidèle BAZANA EDADI.

La VSV espère que la Haute Cour Militaire mettra tout en œuvre pour que ce nouveau procès tant attendu où doivent comparaître le Général John NUMBI BANZA TAMBO et d’autres prévenus puisse s’ouvrir dans un bref délai. A ce sujet, elle compte une fois de plus sur la volonté politique des autorités congolaises invitées ou appelées à lutter effectivement contre les crimes commis contre les Défenseurs des droits humains.

La VSV saisit cette occasion pour demander au Chef de l’Etat, en sa qualité de Magistrat et de Commandant Suprême des Forces Armées de la RDCongo (FARDC) et de la PNC de révoquer de ses fonctions le Général John NUMBI BANZA TAMBO de la Police Nationale Congolaise et de radier de la PNC Daniel MUKALAY WA MATEZO condamné à 15 ans de SPP en 2015 par la Haute Cour Militaire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page