COMMUNIQUES DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE N°010/2022 – JUSTICE EN RDCONGO : LA VSV SALUE LES EFFORTS DU MINISTRE D’ETAT EN CHARGE DE LA JUSTICE ET GARDE DES SCEAUX, Mme ROSE MUTOMBO KIESE VISANT A DESENGORGER LA PRISON CENTRALE DE MAKALA A KINSHASA.

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) salue les efforts de Madame Rose MUTOMBO KIESE, Le Ministre d’Etat en charge de la Justice et Garde des Sceaux visant à désengorger la Prison Centrale de Makala à Kinshasa où plus de huit mille huit cent quatre-vingt-neuf (8.889) personnes sont incarcérées alors que seulement un peu plus de deux mille (2000) condamnés s’y trouvent et quatre mille deux cent septante-un (4271) en situation de détention préventive et au moins deux mille trente (2030) attendent désespérément d’être fixées sur leur sort.

La régularisation des dossiers des personnes en détention préventive et bien d’autres s’impose dans un Etat de droit et cela pourrait ipso facto contribuer à l’amélioration des conditions carcérales. Cette régularisation pourrait également permettre la fixation de nombreux dossiers devant les juridictions compétentes, sinon la libération de nombreuses personnes détenues pendant de nombreux mois voire des années surtout pour des faits bénins.  

La VSV saisit cette occasion pour encourager Le Ministre d’Etat en charge de la Justice à tout mettre en œuvre pour effectivement faire des tournées d’inspection en provinces en vue d’y visiter les prisons dont la plupart sont devenues des couloirs de la mort compte tenu des conditions carcérales infrahumaines dans lesquelles vivent les pensionnaires et ce, en violation des règles minima de détention des Nations Unies en la matière.

Somme toute, cette tournée pourrait lui permettre de collecter les informations utiles en vue de prendre les bonnes décisions visant à humaniser les conditions de détention et à mettre ainsi fin à de nombreux cas de décès enregistrés dans certaines prisons et d’autres violations des droits des détenus. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page