PRESSE N°010/2020 MORT DU BATONNIER JEAN JOSEPH MUKENDI WA MULUMBA : UNE GROSSE PERTE POUR LES OPPRIMES ET LES DEFENSEURS DES DROITS HUMAINS EN RDCONGO

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) est profondément choquée et consternée par le décès du Bâtonnier Jean-Joseph MUKENDI WA MULUMBA mercredi, 24 mars 2020.

La tristesse qu’éprouve la VSV est d’autant plus grande qu’avec cette disparition, la RDCongo vient de perdre un Défenseur des Droits de l’Homme, un des meilleurs avocats des personnes marginalisées et des Sans Voix dans les cours et tribunaux congolais.

Un des derniers souvenirs que la VSV garde de l’illustre disparue, c’est la coordination des avocats des parties civiles dans l’affaire double assassinat des défenseurs des droits de l’homme Floribert CHEBEYA et Fidèle BAZANA contre le pouvoir de l’ancien Président Joseph KABILA.

Le Bâtonnier Jean-Joseph MUKENDI WA MULUMBA en compagnie d’autres avocats n’avait ménagé aucun effort pour assister la VSV et les autres parties civiles pendant les audiences de la Cour et de la Haute Cour Militaire à Kinshasa dans le but de faire la lumière sur l’ignoble assassinat sus évoqué et ce, malgré les menaces et autres intimidations. Les brillantes interventions des avocats coordonnées par feu Me Jean-Joseph MUKENDI ont abouti à la conclusion que l’assassinat des DDH Floribert CHEBEYA et Fidèle BAZANA était un crime d’Etat planifié et ciblé. La VSV regrette que la mort inopinée de ce grand défenseur des droits de l’homme intervienne au moment où elle avait encore besoin de lui pour contribuer à la manifestation de la vérité sur les circonstances réelles de l’assassinat de Floribert CHEBEYA et Fidèle BAZANA.

La VSV présente ses condoléances les plus attristées à sa famille biologique, aux avocats et aux défenseurs des droits humains.

Que son âme repose en paix !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *