PRESSE N° 31- 2018 RDCONGO : LA VSV POUR UN PROCESSUS ELECTORAL CREDIBLE ET APAISE

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) a suivi avec attention la convocation le 24 juin 2018 du corps électoral par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et demeure vivement préoccupée par la tension socio-politique persistante ayant élu domicile en République Démocratique du Congo (RDCongo), faute de la prise en compte et du respect de l’opinion publique rdcongolaise relativement à la mise à l’exécution sans état d’âme des préalables visant d’assurer la tenue effective des élections transparentes, crédibles et apaisées prévue le 23 décembre 2018.

 

En effet, les mesures de décrispation politique jugées capitales pour atténuer la tension au plan social et politique, conformément à l’Accord de la Saint Sylvestre du 31 décembre 2016 souffrent en grande partie de l’inexécution et pose avec acuité la problématique de l’organisation et la tenue dans les conditions apaisées, des scrutins combinés selon l’échéancier sus évoqué.

 

Il s’agit en clair de la libération des détenus politiques et d’opinions concernant les cas des figures emblématiques, le retour sans conditions ni manigances politiciennes des exilés politiques, le consensus ou suppression pure et simple de l’usage de la machine à voter (sujet de controverse et de contestation par une frange importante de la population), l’absence de la fiabilité du fichier électoral avec 16,6% des électeurs pour lesquels aucune empreinte digitale n’a pas été relevée,…détectés par les experts de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), la présence des électeurs non enregistrés mais comptabilisés, la problématique de l’enrôlement des rdcongolais de l’étranger, sans oublier la question relative aux cautions versées au trésor public par des candidats aux provinciales en 2015, ainsi que le maintien du dédoublement des partis politiques.

 

Tout compte fait, la VSV interpelle toutes affaires cessantes les composantes Gouvernement, le Comité National du Suivi de l’Accord (CNSA) et la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et les invite de transcender toute divergence et à faire preuve de sagesse pour trouver et dégager le consensus quant à l’exécution sans faille des préalables, en vue de la tenue d’ici fin décembre, les élections crédibles et apaisées en RDCongo.

 

Fait à Kinshasa, le 26 juin 2018.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *