N°022 – 2018 RDCONGO : LA VSV INVITE LES AUTORITES A TROUVER DES SOLUTIONS URGENTES ET APPROPRIEES AUX REVENDICATIONS DES MEDECINS

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) a appris la reprise de la grève par les médecins décrétée, lundi 23 avril 2018, par le Syndicat National des Médecins (SYNAMED) sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo (RDCongo).

 

En effet, cette reprise de la grève est consécutive au non-respect par l’Etat congolais des engagements pris vis-à-vis des médecins notamment  l’amélioration des conditions socio-professionnelles à travers l’actualisation de la prime de risque, le déblocage des primes et salaires des médecins élagués dont les recours ont été jugés recevables, la promotion et titularisation effective en grade,…

 

Le refus par le gouvernement congolais de répondre positivement aux revendications des médecins plonge une fois de plus les malades dans des souffrances indicibles au risque d’occasionner plus de décès dans de nombreux hôpitaux publics de la RDCongo dans ce contexte où des personnes meurent de faim ou des maladies dans certaines provinces suite à la crise humanitaire qui y sévit en RDCongo. Il sied de souligner qu’à Kinshasa, seul l’Hôpital de l’Alliance Sino Congolaise prend en charge les urgences alors qu’il y a des malades dont l’état de santé ne leur permet pas de se déplacer.

 

Pour la VSV, il est étonnant que dans un pays comme la RDCongo qui regorge des richesses immenses accompagnées actuellement de l’embellie du Cobalt dont le prix de la tonne a doublé sur les marchés que les autorités rdcongolaises  ne soient toujours pas en mesure de respecter l’accord signé entre le gouvernement congolais et les médecins en fournissant un minimum d’efforts pour améliorer les salaires et/ou primes des professionnels et administratifs de  santé.

 

La VSV rappelle à l’Etat congolais sa mission de garantir le droit à la santé de toutes et tous. Il combe également à l’Etat congolais de garantir à toutes et tous en général et en particulier aux plus démunis des soins médicaux adéquats conformément aux instruments nationaux, régionaux et internationaux relatifs aux droits socio-économiques.

 

En définitive, la VSV recommande aux autorités rdcongolaises de :

 

  • Appliquer effectivement et de bonne foi l’Accord signé en 2017 entre le gouvernement rdcongolais et les médecins ;
  • Mécaniser tous les médecins ayant presté pendant plusieurs années sans être rémunérés ;
  • Améliorer les salaires des professionnels et administratifs de santé ;
  • Payer les arriérés des salaires et/ou primes de plusieurs centaines des médecins qui travaillent bénévolement depuis plusieurs années sans être payés.

 

 

 

Fait à Kinshasa, le 25 avril 2018.

 

 

 

LA VOIX DES SANS VOIX POUR  LES DROITS DE L’HOMME (VSV)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *