N°019 – 2018 : ASSASSINAT DE L’ABBE ETIENNE SENGIYUMVA : UNE MORT DE TROP OU ACHARNEMENT CONTRE LE CLERGE CATHOLIQUE EN RDCONGO

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) exprime sa vive consternation et sa profonde désapprobation contre l’assassinat dimanche 08 avril 2018, de monsieur l’abbé Etienne Sengiyumva, Curé de la Paroisse catholique Saint Barthélemy à Kitchanga, dans le territoire de Masisi, province du Nord-Kivu par un homme armé non autrement identifié.

 

La VSV dénonce et condamne avec la dernière énergie les atteintes à l’intégrité physique et surtout au droit à la vie devenues quasi récurrentes en RDCongo prouvant  à suffisance le regain de l’insécurité qui y règne comme dans un no man’s land, et ce,  sous la barbe des autorités rdcongolaises et  au mépris des instruments nationaux, régionaux et internationaux relatifs aux droits humains.

 

L’assassinant de monsieur l’abbé Etienne Sengiyumva vient allonger la liste macabre des religieuses et religieux catholiques arrachés à l’affection de  leurs en plein exercice de leur apostolat en RDCongo.

 

Somme toute, la VSV invite les autorités rdcongolaises  à :

 

  • Diligenter une enquête indépendante pour élucider les circonstances de cet assassinat en vue de sanctionner sévèrement les auteurs et commanditaires ;

 

  • Œuvrer pour le rétablissement effectif de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue de la RDCongo ;

 

  • Mettre un terme aux attaques ciblées contre le clergé catholique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *