N°012/208: LA VSV SALUE LA PROLONGATION DU MANDAT DE LA MONUSCO EN RDCONGO

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) salue l’adoption à l’unanimité, mardi 27 mars 2018, de la Résolution 2409 (2018) par le Conseil de sécurité des Nations Unies, prolongeant jusqu’au 31 mars 2019 le mandat de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO), en République Démocratique du Congo (RDCongo).

 

La VSV exprime sa satisfaction concernant les missions assignées à la MONUSCO notamment assurer la protection des populations civiles et appuyer la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre 2016 et le processus électoral pour des élections crédibles et de contribuer ainsi à la stabilisation de la RDCongo.

 

La satisfaction de la VSV est d’autant plus grande que le Conseil de sécurité invite, dans sa résolution, la RDCongo à respecter les droits de l’homme et à s’abstenir d’utiliser la force de manière disproportionnée.  L’engagement du Conseil de sécurité  à agir en conséquence envers tous les acteurs politiques rdcongolais dont les actions et les déclarations entravent la mise en œuvre  de l’Accord de la Saint sylvestre du 31 décembre 2016 et l’organisation rapide des élections est également à saluer.

 

La VSV félicite-t-elle le Conseil de sécurité des Nations Unies qui a compris que la prolongation du mandat de la MONUSCO en RDCongo va à coup sûr contribuer à l’amélioration de la protection des populations civiles, des manifestants pacifiques et des Défenseurs des Droits Humains souvent victimes de l’insécurité et des conflits armés récurrents de la part des groupes armés et des répressions brutales, sanglantes et meurtrières, d’arrestations arbitraires et détentions illégales…lors des manifestations publiques par les forces de sécurité.

 

 

 

…/…

Face à la récurrence de la commission des violations massives des droits de l’homme telles que celles vécues au cours des dernières marches pacifiques organisées par le Comité Laïc de Coordination (CLC), la présence de la MONUSCO s’avère encore indispensable car constituant un mécanisme de dissuasion surtout dans le contexte actuel de la RDCongo où toutes les voix s’élèvent pour exiger l’organisation, coûte que coûte, des élections transparentes, crédibles et inclusives le 23 décembre 2018.

 

 

 

Fait à Kinshasa, le 29 mars 2018.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *