PRESSE N°010/2021 – RDCONGO : VIVE TENSION A GEMENA, PROVINCE DU SUD-UBANGI CONSECUTIVEMENT A L’ARRESTATION DU PRESIDENT DE L’ASSOCIATION DES TRANSPORTEURS POUR LE DEVELOPPEMENT DU SUD-UBANGI ET DE SES QUATRE COLLEGUES

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) est vivement préoccupée par la vive tension qui règne depuis quelques jours à Gemena, province du Sud-Ubangi consécutivement à l’arrestation de monsieur Mony ALUNGA, Président de l’Association des Transporteurs pour le Développement du Sud-Ubangi et de ses quatre (4) collègues dont messieurs Gec NDONDA et NETO, respectivement mardi 04  et mercredi 05 mai 2021. M. Mony ALUNGA est détenu au parquet près la Cour d’Appel de Gemena, ses (2) deux collègues précités sont détenus au cachot du Groupe Mobile d’Intervention (GMI) et les autres sont en détention  à Akula.

Selon les informations parvenues à la VSV, la tension est consécutive au mécontentement des transporteurs suite au  mauvais état des routes de desserte agricole alors que des sommes importantes de frais de péage seraient régulièrement collectées par les autorités provinciales sans que celles-ci pensent à la réhabilitation de ces routes. Pour mettre fin à cet état de chose frisant la mauvaise gestion des recettes provinciales particulièrement des fonds de péage, l’Association des Transporteurs pour le Développement de Gemena a exigé que ses animateurs soient associés à la gestion de ces fonds. N’ayant pas été entendus par les autorités provinciales, les transporteurs qui font tourner l’économie de toute la province du Sud-Ubangi ont décidé de garer tous leurs véhicules depuis quelques jours et ont organisé une manifestation de protestation dimanche 02 mai 2021. En réaction, les autorités provinciales ont, par le biais du Ministre provincial de la justice suspendu le fonctionnement de l’Association des Transporteurs lundi 03 mai 2021 et interdit à ces derniers de se réunir.

Le Président de l’Association des Transporteurs pour le Développement du Sud-Ubangi aurait passé outre cette interdiction en réunissant  les transporteurs mardi 04 mai 2021. Ces derniers ont ensuite décidé de démanteler la barrière de péage érigée par les autorités à la sortie de Gemena vers Akula. Le garde du corps du Gouverneur en mission à Kinshasa qui s’y retrouvait a vu son arme arracher par les transporteurs qui ont par la suite déposé cette arme à l’auditorat militaire.

Au regard de cette situation de tension qui règne à Gemena et susceptible d’occasionner d’autres violations des droits Humains, la VSV demande 

  • Aux autorités provinciales du Sud-Ubangi en général et au Gouverneur de Province, Son Excellence Jean-Claude MABENZE en particulier de :
  • privilégier le dialogue avec l’Association des Transporteurs en ce qui concerne la transparence dans la gestion des fonds de péage pour mettre fin au malentendu entre les deux parties en vue de permettre aux transporteurs de reprendre le travail pour faire tourner l’économie  de la province ;
  • tout mettre en œuvre pour la libération de tous les transporteurs arrêtés et garantir leur protection après leur libération ;
  • lever la suspension du fonctionnement de l’Association des Transporteurs pour le Développement du Sud-Ubangi.
  • A l’Assemblée Provinciale de :
  • jouer pleinement son rôle en ce qui concerne le contrôle de la gestion de la province par  l’Exécutif provincial pour mieux veiller aux intérêts de la population du Sud-Ubangi et éviter ainsi toute forme de suspicion dans la gestion ;
  • A l’Association des Transporteurs pour le Développement du Sud-Ubangi de :
  • privilégier les voies légales et pacifiques en cas de revendication et d’éviter toutes formes de violence quelles que soient l’importance, la légitimité et légalité d’une revendication. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *