Presse (externe): RD Congo : Il faut rouvrir le dossier Chebeya-Bazana

De nouvelles pistes à examiner dans le meurtre des défenseurs des droits humains de 2010

Le gouvernement de la République démocratique du Congo devrait rouvrir son enquête sur le double meurtre, commis en 2010, de l’éminent défenseur des droits humains, Floribert Chebeya, et de son chauffeur, Fidèle Bazana, suite aux nouvelles révélations sur cette affaire. Etant donné les allégations rapportées par des médias internationaux, selon lesquelles ces meurtres ont été commis sur ordre du chef de la police de l’époque, le général John Numbi, Human Rights Watch a appelé à la réouverture d’une enquête crédible, impartiale et indépendante.

Le 8 février 2021, dans des entretiens avec Radio France Internationale (RFI) et Deutsche Welle, deux policiers congolais en exil ont admis avoir participé aux meurtres de Chebeya et Bazana dans l’enceinte de l’inspection générale de la police, le 1er juin 2010, et en ont fourni un récit détaillé. Lors d’une rencontre en avril 2019, le président congolais, Félix Tshisekedi, a personnellement assuré la femme de Chebeya et les organisations de défense des droits humains qu’il était déterminé à mener une enquête impartiale sur ces meurtres.

« Le président Tshisekedi devrait passer des paroles aux actes et accomplir sa promesse d’enquêter sur le meurtre de Chebeya », a déclaré Thomas Fessy, chercheur principal pour la RD Congo à Human Rights Watch. « Les dernières révélations démontrent la nécessité d’une nouvelle enquête et représentent la meilleure chance de voir la justice enfin rendue. »

Voir plus sur sur hrw.org:
RD Congo : Il faut rouvrir le dossier Chebeya-Bazana | Human Rights Watch (hrw.org)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *