PRESSE N°021 – 2019 RDCONGO: ENCORE UN AUTRE DECES EN PRISON DES PERSONNES CONDAMNEES DANS L’AFFAIRE ASSASSINAT DU FEU PRESIDENT LAURENT DESIRE KABILA.

La Voix des Sans Voix pour les  Droits de l’Homme (VSV) est vivement choquée et consternée par le décès depuis vendredi 12 juillet 2019, à la Prison militaire d’Angenga, province de la Mongala, du lieutenant John Bompengo alias « RDC »,  âgé de 54 ans, un des condamnés dans l’affaire assassinat à Kinshasa, le 16 janvier 2001, du feu Président rdcongolais Laurent Désiré Kabila.

 

Il revient à la VSV que la mort en prison du précité est consécutive aux mauvaises conditions de détention et au manque de soins de santé appropriés.

 

Pour mémoire, le lieutenant John Bompengo a été condamné à mort en 2003 par l’ex Cour d’Ordre Militaire  (COM, Juridiction militaire d’exception de l’époque) au cours du procès sur l’affaire sus évoquée. La victime  avait été poursuivie pour avoir fait partie du peloton d’exécution sommaire et extra-judiciaire de onze (11) libanais suspectés de complicité dans l’assassinat du président Laurent Désiré Kabila  en 2001.

 

 

La VSV dénonce ce énième  décès intervenu une année seulement après celui du colonel Oscar Mayembe, décédé le 01 juin 2018 allongeant ainsi la liste des condamnés décédés entre les mains de l’Etat rdcongolais dans l’affaire assassinat du feu Président Laurent Désiré Kabila, soit onze (11) personnes au total à ce jour. Il s’agit de Patrick Kilay, Nico Bavurhe, Panda Fariala, Yav Nawej Ditend, Jean-Jacques Kakwat Mbugi, Rocky Byamungu Kachuraki, Salumu Tchap-Tchap, Gordon Kunda Ntalabo et Oscar Mayembe.

 

La VSV saisit cette occasion pour exprimer, une fois de plus ses craintes par rapport aux autres condamnés qui continuent à croupir en Prison et qui courent également le risque de trouver la mort entre les mains de l’Etat rdcongolais au cas où ils ne bénéficieraient d’aucune mesure de grâce présidentielle.

 

Il s’agit entre autres de :

 

  1. Condamnés à mort: Eddy Kapend, Mutindo Kitambala, Itongwa Ngirinda, Yav Ditend, Mukanirwa Jojo, Leta Mangasa Georges, Nono Lutula, Jean Chiribagula, Murhanzi Fils, Kibonge Mulumba, Amisi Bakuka.

 

  1. Condamnés à perpétuité : Emmanuel Ndongo, Willy Bilolo, Marcelin Shambo, Bitanda, Kashindi Mubone, Baguma Gervais,  Théo Basole,  Kabumba Prosper, Muzima Aimé Césaire,  Mississipi Kasongo, Bisimwa Jimmy, Bahigwe Ildephonse,  Marhegane Pascal,  Kizito Kompany Yves et Bahaya Bernard.

 

  1. Condamnés à 20 ans de prison: Lukombo François, Lurhonge Meschac, Kapia Jean-Jacques, Fiama Sylva, Madame Nelly Ntwite (évadée de la prison le 17 mai 2017), Kot Diur et Maurice Kolokota.

 

En tout état de cause, la VSV dénonce la politique visant à éliminer progressivement et à petit feu les condamnés précités alors que le procès assassinat Laurent Désiré Kabila demeure inachevé depuis lors et n’a jamais par conséquent, contribué à la manifestation de la vérité sur l’assassinat d’un Président en plein exercice de ses fonctions.

 

Tout en présentant ses condoléances les plus attristées à la famille du lieutenant  John Bompengo, la VSV exige une fois de plus  la libération de tous les condamnés dans l’affaire Laurent Désiré Kabila, sinon la reprise sans délai dudit procès pour que tous les responsables dudit assassinat répondent effectivement de leurs actes.1

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *