N°011/2018: MARS, MOIS DE LA FEMME : LA VSV SALUE LE THEME :« INVESTIR DANS LA FORCE PRODUCTIVE DE LA FEMME RURALE : PRIORITE POUR LA RDC»

A deux (2) jours de la fin du mois de mars consacré généralement à la commémoration (8 mars : journée internationale de la femme) des droits de la femme, la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV), tout en appréciant le thème international consacré à ladite commémoration, salue également celui choisi par la République Démocratique du Congo « Investir dans la force productive de la femme rurale : priorité pour la RDCongo».

En effet, ce thème qui met un accent particulier sur la valeur et l’importance du travail de la femme rurale qui quotidiennement,  dépense avec abnégation ses énergies et utilise son intelligence dans les secteurs agricoles pour subvenir aux besoins vitaux en général et alimentaire en particulier, non seulement de sa famille, mais également de tous ceux et celles  qui habitent dans les grandes villes de la RDCongo.

 

La VSV espère que les autorités rdcongolaises vont matérialiser  le contenu du thème choisi en soutenant de manière concrète et en appuyant effectivement la femme rurale dans son travail combien salvateur qui lui permet outre de garantir la sécurité alimentaire aux rdcongolaises et rdcongolais,  de scolariser et de faire soigner  les enfants, etc.

 

C’est ici l’occasion pour la VSV de dénoncer les multiples difficultés éprouvées par les femmes résidant dans les milieux ruraux enclavés du territoire de la RDCongo pour l’évacuation et la vente des leurs produits, faute de moyens adéquats de transport ou en raison du délabrement quasi-total des infrastructures routières dans bon nombre de territoires et villages de la RDCongo.

 

Que des produits agricoles, maïs, haricots, manioc, arachides, etc… ne pourrissent-ils pas dans des villages au grand dam des femmes rurales, parfois désespérées et découragées suite à cet état des choses les rendant économiquement trop vulnérables et les éloignant de toutes perspectives d’autonomisation financière et matérielle.

 

Tout compte fait, la VSV invite donc le gouvernement de la RDCongo à :

 

  • Investir de manière conséquente et efficiente dans la force productive de la femme rurale par la réhabilitation des routes de desserte agricole ;

 

…/…

  • Epargner la femme rurale de l’usure précoce de sa santé en modernisant l’outil de production et partant, l’augmentation de revenus en sa faveur ;

 

  • Améliorer les conditions de vie par l’adduction d’eau potable et l’électrification dans les milieux ruraux ;

 

  • Doter les milieux ruraux des centres de santé bien équipés en vue de faciliter l’accès aux soins médicaux à la femme rurale en cas de maladie.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *