N°001/2018 – RDCONGO : LA VSV SOUTIENT LA MARCHE PACIFIQUE DU COMITE LAIC DE COORDINATION DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE PREVUE LE 21 JANVIER 2018

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) exprime son soutien à la marche pacifique des chrétiens prévue le 21 janvier 2018 par le Comité Laïc de Coordination de l’Église Catholique sur toute l’étendue  de la République Démocratique du Congo (RDCongo) en vue d’exiger l’application intégrale de l’Accord de la Saint Sylvestre du 31 décembre 2016, dans toutes ses dispositions pertinentes notamment la  libération des prisonniers politiques, la fin de l’exil des opposants menacés d’arrestation à leur retour au pays, la libéralisation de l’espace médiatique, la fin du dédoublement des partis politiques, etc…

Tenant compte du caractère pacifique de ladite marche et des revendications légitimes clairement présentées par les organisateurs pour l’intérêt supérieur de la nation, visant ipso facto à contribuer à la consolidation de la démocratie ainsi qu’à la décrispation tant attendue du climat politique pour des élections réellement crédibles et apaisées, la VSV invite une fois de plus les autorités congolaises à prendre toutes les dispositions utiles pour l’encadrement  professionnel et efficient des manifestants par la Police Nationale Congolaise (PNC).

Aussi, la VSV exige-t-elle des autorités congolaises la cessation de toute instrumentalisation des forces combattantes à des fins de répression ou d’interdiction des chrétiens à accéder  aux lieux de culte.

Tout en condamnant les violations des droits humains commises lors de la marche du 31 décembre 2017, notamment le lancement de gaz lacrymogène, l’interpellation de plusieurs chrétiens et autres passants dont certains sont encore en détention dans des cachots secrets, l’usage disproportionné et excessif des armes ayant causé les morts et les blessés graves  parmi les chrétiens dans certaines paroisses, la VSV en appelle cette fois-ci au sens élevé de responsabilité des forces de l’ordre pour garantir un bon déroulement de ladite marche pacifique.

En définitive, la VSV réitère sa demande :

 

  • Aux autorités de la RDCongo de :
  • respecter la liberté des manifestations pacifiques et des cultes conformément aux engagements pris aux niveaux national et international.
  • A la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) d’ :
  • Afficher sa présence à proximité des paroisses et d’accompagner les manifestants à Kinshasa et dans certaines provinces où la force onusienne est installée en vue de protéger lesdits manifestants en cas de dérapage de la part des forces de l’ordre et de sécurité de la RDCongo.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *